Medafrique
No Comments 39 Views

SAHARA : report de l’affaire sur la légalité de l’accord de pêche UE-Maroc

Le groupe British Petroleum (BP) ne compte pas engager en 2014 les deux projets de développement des sites gaziers à In Amenas et In Salah, a indiqué le PDG du groupe britannique Bob Dudley.
Le dirigeant du groupe britannique avait déjà annoncé la couleur en mars 2013 en indiquant que le «calendrier de réalisations des projets à In Amenas et In Salah est en cours de réévaluation à la suite de l’incident tragique de janvier à In Amenas ». L’agence Reuters avait indiqué à l’époque, en se référant à des sources au sein de BP, que les autorités algériennes n’avaient pas fait «suffisamment » en matière de sécurité pour rassurer le groupe britannique. Une source algérienne, citée par APS, avait indiqué que les britanniques ont effectivement dit que si les «conditions de sécurité ne s’amélioraient pas fondamentalement, ils pourraient retarder certains investissements ».

Bruxelles, 16/05/2015 – La cour de justice européenne a reporté l’examen de la plainte déposée par le Polisario contre l’accord de pêche UE-Maroc. Elle devait être jugée le 15 juin dernier. Le mouvement sahraoui demande « l’annulation » de l’accord sous forme d’échange de lettres entre l’UE et le Maroc (du 8 mars 2012) sur « la libéralisation réciproques en matière de produits agricoles, de produits agricoles transformés, de poissons et de produits de la pêche ».
La plainte porte sur une partie de cet accord, à savoir l’étendue géographique du champ d’application.

Il ne devrait pas, selon le Polisario, couvrir les eaux au large du Sahara Occidental, ni permettre à des bateaux européens d’y mener des activités de pêche en contravention des dispositions convenues avec l’UE.

Le Maroc conteste cette présentation des faits.

About the author:
Has 11 Articles
Photo du profil de Fathi B'CHIR

LEAVE YOUR COMMENT

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to Top